Les bienfaits de l’orge, sa nutrition, ses avantages, ses recettes et ses effets secondaires

Bien que l’orge ne soit pas aussi populaire que d’autres céréales complètes comme l’avoine, le blé ou même la céréale du moment quinoa, les avantages pour la santé associés à la consommation d’orge ne doivent pas être négligés.

Quels sont les avantages de l’orge ? Une teneur très élevée en high fiber (à la fois soluble et insoluble), des vitamines et des minéraux comme le sélénium et le magnésium, antioxidants appelés lignanes, ainsi que la protection de la santé cardiaque et du diabète ne sont que quelques-uns des avantages nutritionnels de l’orge qui en font l’un des meilleurs choix de céréales complètes.

Qu’est-ce que l’orge ?

L’orge (Hordeum Vulgare L.) est un membre de la famille des graminées et l’un des types de céréales les plus populaires au monde. Selon le Whole Grain Council, qui a établi en 2007 un classement des céréales cultivées dans le monde, l’orge est la quatrième céréale produite dans le monde (derrière le blé, le riz et le maïs), avec environ 136 millions de tonnes produites chaque année.

En 2013, des rapports ont montré que l’orge était cultivée dans plus de 100 nations dans le monde, les plus grands producteurs étant la Russie, l’Allemagne, la France, le Canada et l’Espagne.

C’est en fait l’une des plus anciennes céréales consommées dans le monde. C’était une céréale de base pour les paysans à l’époque médiévale pendant des siècles et, aujourd’hui, elle fait toujours partie du régime alimentaire de nombreuses nations européennes, africaines et du Moyen-Orient qui la consomment depuis des milliers d’années.

Il fournit toute une série de vitamines et de minéraux importants, dont les suivants

  • des fibres
  • sélénium
  • vitamines B
  • cuivre
  • chrome
  • phosphore
  • magnésium
  • niacine

Utilisations à travers l’histoire

L’orge domestiquée provient de la variété d’herbe sauvage connue sous le nom de Hordeum vulgare spontaneum. Elle a d’abord été cultivée dans les prairies et les forêts de certaines régions d’Asie occidentale et d’Afrique du Nord-Est il y a des milliers d’années.

Les chercheurs pensent qu’elle a commencé à être cultivée à des fins alimentaires en Mésopotamie à partir du deuxième millénaire avant Jésus-Christ.

Un pourcentage élevé du grain d’orge cultivé dans le monde aujourd’hui est utilisé pour en faire d’autres produits, comme de l’alcool, du sirop (appelé orge maltée) et du pain d’orge brun. Historiquement, les utilisations de l’orge ont inclus la fabrication de bière et d’autres boissons alcoolisées, comme le whisky ou le vin d’orge, le malt, le thé d’orge, la farine, le pain et les bouillies.

L’orge germée est naturellement riche en maltose, qui est un type de sucre utilisé à diverses fins. C’est pourquoi le maltose de cette céréale est utilisé pour fabriquer des sirops de malt d’orge qui servent d’édulcorant naturel.

La farine d’orge (ou farine d’orge) est l’ingrédient de base d’un porridge traditionnel que l’on trouve en Écosse, par exemple. Le pain d’orge est un type de pain brun fabriqué à partir de farine d’orge qui remonte à l’âge de fer.

Cette farine est également utilisée depuis des siècles pour fabriquer des « gruels », un autre type de bouillie traditionnelle, dans le monde arabe et dans certaines régions du Moyen-Orient, comme Israël, la Perse et l’Arabie saoudite.

En Arabie saoudite, la soupe d’orge est traditionnellement consommée pendant le ramadan et elle entre dans la composition du cholent, un ragoût traditionnel juif souvent consommé le jour du sabbat. En Afrique, cette céréale est l’une des principales cultures vivrières qui fournit des nutriments aux populations démunies.

Cette céréale est utilisée depuis longtemps dans les boissons alcoolisées car certains des composés spéciaux qui rendent l’orge si saine sont également très favorables à la fermentation. Certains sucres présents dans le grain sont fermentés pour produire de la bière et du whisky.

Les boissons alcoolisées à base d’orge ont longtemps été préparées en faisant bouillir le grain dans l’eau, puis en mélangeant l’eau d’orge avec du vin blanc et d’autres ingrédients. Depuis au moins le XVIIIe siècle, cette céréale est utilisée pour fabriquer des bières fortes en Angleterre, en Irlande et en Écosse, selon les techniques de brassage anglaises traditionnelles.

Types

L’orge est disponible sous différentes formes : grains perlés et décortiqués, gruaux, flocons et farine.

Quel type d’orge est le plus sain ? L’orge mondé (ou orge couvert) est considéré comme le type le plus riche en nutriments.

On la consomme après avoir enlevé l’enveloppe extérieure fibreuse et non comestible des grains, mais elle est toujours considérée comme un grain entier, contrairement à l’orge perlé. Une fois l’enveloppe enlevée, on parle d’orge « décortiquée », mais le son et le germe sont intacts, et c’est là que se trouvent la plupart des nutriments.

L’orge perlé est plus transformé et raffiné, il lui manque donc certains des avantages nutritionnels de l’orge décrits plus loin.

La version perlée est décortiquée, c’est-à-dire qu’elle a été traitée à la vapeur pour en retirer le son. Cela réduit la teneur en nutriments de l’orge et en fait un produit plus transformé, souvent utilisé dans de nombreux produits emballés, notamment les farines, les grains floconnés ou les gruaux.

L’orge perlé cuit plus rapidement parce que son son a été enlevé, mais cela élimine également les nutriments et n’apporte pas autant de bienfaits que le grain décortiqué.

Les 9 principaux avantages

1. Source élevée de fibres

On ne peut pas parler de la nutrition de l’orge sans mentionner sa forte teneur en fibres. Chaque portion d’une tasse fournit environ six grammes de fibres.

La plupart des fibres contenues dans l’orge sont des fibres insolubles, dont les études montrent qu’elles favorisent une bonne digestion, le métabolisme du glucose et des lipides et la santé cardiaque.

La consommation d’aliments riches en fibres vous donne également une sensation de satiété, car les fibres se dilatent dans le tube digestif et prennent beaucoup de place. Cela signifie que vous vous sentez plus satisfait après un repas, que vous êtes mieux à même de contrôler votre taux de glycémie et que vous avez moins de fringales.

Il a été démontré que les fibres présentes dans les céréales complètes ont des effets positifs sur la réponse glycémique, l’atténuation des lipides sanguins, l’activité enzymatique intestinale, la digestibilité des aliments et le microbiote intestinal.

2. Peut aider à améliorer la digestion

Les fibres peuvent aider à lutter contre la constipation et la diarrhée en formant du volume dans le tube digestif, ce qui régule les selles. Une étude de 2003 a observé les effets de l’ajout d’orge au régime alimentaire de femmes adultes et a constaté qu’après quatre semaines, la consommation d’orge avait des effets bénéfiques sur le métabolisme des lipides et la fonction intestinale.

Les fibres sont également importantes pour maintenir un équilibre sain des bactéries dans le tube digestif.

Un autre avantage important et bien étudié de l’alimentation à base d’orge ? Son apport élevé en fibres peut même être bénéfique pour prévenir certains types de cancers de l’appareil digestif, notamment le cancer du côlon.

Les fibres solubles présentes dans l’orge « nourrissent » essentiellement les bactéries probiotiques de l’intestin, contribuant à la production d’acides gras à chaîne courte (AGCC), dont le butyrate, qui ont des effets anti-inflammatoires et peuvent aider à traiter les symptômes associés au syndrome du côlon irritable (SCI), à la maladie de Crohn et à la colite ulcéreuse.

L’orge est-elle bonne pour les patients souffrant de problèmes rénaux ? Elle peut l’être, car il s’agit d’une céréale plus faible en phosphore mais riche en un certain nombre de nutriments, qu’il est important de surveiller pour les personnes atteintes d’une maladie rénale.

Selon la National Kidney Foundation, un régime à base de plantes (ou principalement végétarien) comprenant plusieurs portions de céréales complètes par jour peut être bénéfique pour les personnes atteintes d’une maladie rénale, car les céréales complètes fournissent des fibres et un bon équilibre en protéines, sodium, potassium et phosphore.

3. Aide à la perte de poids

Les fibres apportent du volume à un régime alimentaire sain sans aucune calorie supplémentaire puisque le corps ne peut pas les digérer. Les fibres présentes dans l’orge sont donc bénéfiques pour le contrôle de l’appétit et la perte de poids.

Un article publié dans le Journal of Nutrition indique que « le rôle des fibres alimentaires dans la régulation de l’apport énergétique et le développement de l’obésité est lié à leurs propriétés physiques et chimiques uniques qui favorisent les signaux précoces de satiété et les signaux renforcés ou prolongés de satiété. »

Une étude réalisée en 2008 a révélé que lorsque des adultes ajoutaient à leur régime alimentaire des quantités élevées de fibres de bêta-glucane contenues dans l’orge pendant six semaines, leur poids diminuait de manière significative, tout comme leur niveau de faim.

De nombreuses autres études ont montré que, par rapport aux produits céréaliers plus raffinés, comme le pain blanc par exemple, la consommation de céréales complètes réduit considérablement les niveaux de faim et a un impact positif sur les réponses métaboliques aux glucides en absorbant les amidons à un rythme plus lent. On pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles les études épidémiologiques ont montré que la consommation de fibres est associée à un poids corporel plus faible.

4. Aide à contrôler les niveaux de sucre dans le sang

La recherche suggère que l’orge peut être bénéfique pour la gestion de la glycémie, ce qui en fait un choix de céréales intelligent pour les personnes atteintes de diabète ou de toute forme de syndrome métabolique, car elle aide à ralentir la vitesse à laquelle le sucre est libéré dans la circulation sanguine.

La nutrition de l’orge contient huit acides aminés essentiels, les éléments constitutifs des protéines, ainsi que des quantités élevées de fibres solubles, qui contrôlent la libération d’insuline en réponse au sucre de l’orge sous forme de glucides.

À l’intérieur des parois cellulaires de l’orge se trouve un type de fibre soluble appelé bêta-glucane. Le bêta-glucan est une fibre visqueuse, ce qui signifie que notre organisme ne peut pas la digérer et qu’elle traverse notre tube digestif sans être absorbée.

Ce faisant, il se lie à l’eau et à d’autres molécules dans le tube digestif, ce qui ralentit l’absorption du glucose (sucre) provenant des aliments ingérés.

Une étude animale menée en 2010 a révélé qu’après avoir donné à des rats des niveaux élevés d’orge pendant une période de sept semaines, l’ajout d’orge a contribué à réduire leur poids, à diminuer l’accumulation de lipides (graisses) hépatiques et à améliorer la sensibilité à l’insuline par rapport aux rats ne consommant pas d’orge.

Une autre étude animale menée en 2014 a révélé des effets positifs similaires de l’ajout d’orge à l’alimentation. En raison de ses composés fibreux particuliers, on a même constaté que la nutrition à base d’orge permettait de mieux contrôler la glycémie que d’autres céréales complètes, comme l’avoine par exemple.

5. Aide à réduire le taux de cholestérol élevé

Un régime riche en fibres a été corrélé à une incidence plus faible des maladies cardiaques, en partie en raison de sa capacité à aider à réduire les taux de cholestérol élevés. La source élevée de fibres insolubles de l’orge nutritionnel est principalement responsable de ses bienfaits pour la santé cardiaque, car elle inhibe la quantité de mauvais cholestérol qui peut être absorbée par les intestins.

Dans une étude réalisée en 2004, 28 hommes présentant un taux de cholestérol élevé ont été soumis à un régime contenant de grandes quantités d’orge, dont environ 20 % des calories totales provenaient d’orge à grains entiers. Après cinq semaines, les taux de cholestérol total, de HDL, le « bon » cholestérol, et de triacylglycérols se sont tous améliorés de manière significative.

Les chercheurs ont conclu qu’en augmentant la quantité de fibres solubles par la consommation d’orge, dans le cadre d’un régime alimentaire globalement sain, les gens peuvent réduire plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire importants.

L’orge aide à former un type d’acide connu sous le nom d’acide propionique qui contribue à inhiber les enzymes qui participent à la production de cholestérol par le foie. Les fibres présentes dans l’orge fournissent également du bêta-glucane, une substance nécessaire pour lier la bile dans le tube digestif au cholestérol et donc pour aider à le faire passer dans le côlon et le faire sortir du corps dans les selles.

6. Aide à prévenir les maladies cardiaques

L’un des plus grands avantages de l’alimentation à base d’orge est que la consommation de céréales complètes est corrélée à une meilleure santé cardiaque et à une réduction des marqueurs de risque associés aux maladies cardiométaboliques, en particulier lorsqu’elles sont consommées dans le cadre d’un régime équilibré et riche en fibres, selon un grand nombre de recherches.

Cette céréale contient certains nutriments, dont la vitamine B3 niacine, la vitamine B1 thiamine, le sélénium, le cuivre et le magnésium, qui sont utiles pour réduire le cholestérol LDL et total, l’hypertension artérielle et d’autres facteurs de risque associés aux maladies cardiaques.

Ces minéraux contribuent à contrôler la production et le métabolisme du cholestérol, à prévenir la formation de caillots sanguins dangereux, à favoriser la santé des artères et sont essentiels aux fonctions de signalisation nerveuse qui aident à contrôler les processus cardiovasculaires comme le rythme cardiaque.

Ces nutriments sont particulièrement utiles pour ralentir la progression dangereuse de l’athérosclérose, une condition dans laquelle la plaque s’accumule dans les artères et peut conduire à une maladie cardiaque, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. La nutrition de l’orge aide les vaisseaux sanguins à rester clairs, ce qui améliore le flux sanguin et réduit l’inflammation.

7. Fournit des antioxydants

L’orge est bénéfique pour l’organisme à bien des égards car elle contient des phytonutriments antioxydants appelés lignanes. Les lignanes sont corrélés avec des incidences plus faibles de cancer et de maladies cardiaques, car ils sont utiles pour réduire l’inflammation et lutter contre le péage que le vieillissement peut avoir sur le corps.

Selon un article de 2018 publié dans la revue Molecules, « les composés lignans suscitent un intérêt croissant en raison de leurs propriétés bénéfiques potentielles, à savoir des activités anticancérogènes, antioxydantes, œstrogéniques et antiœstrogéniques. »

Les aliments qui fournissent des lignanes sont considérés comme des « aliments fonctionnels » car ils offrent une protection contre une série de maladies dégénératives, telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, les maladies neurodégénératives, les dysfonctionnements érectiles, etc.

Le principal type de lignane que l’on trouve dans l’orge est appelé 7-hydroxymatairesinol. Des études ont montré que ce lignan peut offrir une protection contre le développement du cancer et les maladies cardiaques, car il aide le corps à métaboliser les bactéries et à maintenir un rapport sain entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries dans l’intestin, réduisant ainsi l’inflammation globale.

Les antioxydants présents dans l’orge nutritionnelle aident à stimuler les niveaux sériques d’entérolactones, qui sont des composés associés au contrôle des niveaux d’hormones et donc à la lutte contre les cancers liés aux hormones, comme le cancer de la prostate et du sein.

8. Riche en vitamines et en minéraux

L’orge est une bonne source de nutriments importants, dont le sélénium, le magnésium, le cuivre, la niacine, la thiamine et de nombreux autres nutriments vitaux.

L’orge contribue à de nombreuses fonctions grâce à sa forte teneur en minéraux. Le cuivre, par exemple, est important pour maintenir les fonctions cognitives jusqu’à un âge avancé, soutenir le métabolisme, le système nerveux et produire des globules rouges.

Le sélénium que l’on trouve dans l’orge est bénéfique pour votre apparence car il améliore la santé de la peau et des cheveux et favorise un métabolisme sain. Le sélénium travaille également avec la vitamine E pour combattre le stress oxydatif.

Le manganèse présent dans l’orge est important pour la santé du cerveau et le soutien du système nerveux. Une tasse d’orge cuite fournit également 20 % de vos besoins quotidiens en magnésium.

Le magnésium est nécessaire à de nombreuses relations enzymatiques importantes dans l’organisme, notamment la production et l’utilisation du glucose. Il contribue également au contrôle du fonctionnement des muscles, à la dilatation des vaisseaux sanguins et à de nombreuses autres fonctions.

9. Protège contre le cancer

Il a été démontré qu’un régime alimentaire comprenant des céréales complètes protège contre diverses formes de cancer, notamment les cancers gastro-intestinaux, du sein, du côlon et de la prostate. Les céréales complètes contiennent des composés qui ont la capacité de lutter contre les dommages causés par les radicaux libres et l’inflammation, notamment des lignanes, des acides gras polyinsaturés, des oligosaccharides, des stérols végétaux et des saponines.

Ces composés bénéfiques ont des effets mécaniques qui incluent la liaison avec les carcinogènes nocifs et leur élimination de l’organisme. Les céréales complètes produisent également des acides gras à chaîne courte (AGCC) protecteurs et contribuent à améliorer l’environnement de l’intestin et donc à renforcer l’immunité en favorisant l’absorption des antioxydants et des nutriments.

Les antioxydants et les entérolactones des céréales semblent également jouer un rôle dans la défense contre les types de cancer d’origine hormonale. Selon une revue systématique de 2011, d’autres mécanismes plausibles par lesquels les céréales complètes peuvent défendre contre le cancer (en particulier le cancer du côlon) comprennent l’augmentation du volume des selles et la dilution des carcinogènes dans la lumière colique, la réduction du temps de transit et la fermentation bactérienne des fibres.

Faits nutritionnels

Selon l’USDA, 1/4 de tasse d’orge mondé non cuit/sec apporte environ :

  • 160 calories
  • 34 grammes d’hydrates de carbone
  • 6 grammes de protéines
  • Environ 1 gramme de graisse
  • 8 grammes de fibres
  • 0,9 mg de manganèse (45 % des AJR)
  • 17 mg de sélénium (25 % des AJR)
  • 0,2 mg de thiamine (20 % des AJR)
  • 61 mg de magnésium (15 % des AJR)
  • 121 mg de phosphore (12 % des AJR)
  • 0,025 mg de cuivre (11 % des AJR)
  • 2 mg de niacine (10 % des AJR).

L’orge par rapport à d’autres céréales ?

Comparé à de nombreuses autres céréales, même à d’autres céréales complètes anciennes, l’orge est plus pauvre en graisses et en calories, mais plus riche en fibres alimentaires et en certains oligo-éléments.

L’orge est-il meilleur que le riz ? Une portion d’orge cuite d’une tasse contient moins de calories mais plus de fibres qu’une portion égale de quinoa, de riz brun, d’amarante, de sorgho, de millet ou de riz sauvage.

L’orge est-il meilleur que le blé ? L’orge et le blé présentent des similitudes mais sont deux types de graminées différentes.

Il existe également différents types et formes de blé, comme le son de blé et le farro, et il est donc difficile de dire lequel est le « meilleur ».

L’orge contient un peu plus de fibres que le blé complet. Elle contient environ 17 % de fibres en volume, alors que le blé en contient environ 12 %.

Les deux sont associées à des avantages pour la santé, comme la réduction du cholestérol et la sensation de satiété.

Risques et effets secondaires

L’orge est-il exempt de gluten ? Non, tout comme le blé complet et le seigle, l’orge contient naturellement la protéine gluten.

Cela signifie qu’elle peut ne pas convenir aux personnes atteintes de la maladie cœliaque ou sensibles au gluten. Les protéines glutineuses peuvent être considérablement réduites par la germination et la fermentation des céréales, mais certaines restent intactes.

Le gluten peut être difficile à digérer pour certaines personnes et peut provoquer toute une série de réactions chez les personnes souffrant d’intolérance au gluten, notamment une mauvaise absorption des nutriments, un syndrome de fuite intestinale, une baisse d’énergie, des ballonnements, une constipation et d’autres symptômes.

Bien que la germination de l’orge puisse contribuer à réduire sa teneur en gluten, elle contient toujours des protéines de gluten intactes, même après la germination, et doit être évitée par toute personne présentant une allergie ou une intolérance connue au gluten. Si votre système digestif est sensible, que vous souffrez du syndrome du côlon irritable ou que vous présentez des signes de fuite intestinale, il peut être judicieux d’éviter l’orge et les autres céréales, au moins pendant un certain temps, afin de permettre à votre intestin de se rétablir.

Les mêmes nutriments que ceux que l’on trouve dans cette céréale se retrouvent dans de nombreux légumes et fruits. Par conséquent, l’orge et les autres céréales ne sont pas entièrement nécessaires dans tout régime alimentaire sain. Si vous n’avez aucune réaction négative aux céréales ou au gluten, cette céréale peut être un élément bénéfique de votre alimentation.

Comment choisir et cuisiner

Lorsque vous achetez de l’orge, vous devez rechercher de l’orge mondée ou décortiquée à 100 %, mais idéalement non perlée.

Trempage

Pour profiter au maximum des bienfaits de l’orge, il est recommandé de faire tremper les grains d’orge non cuits et de les envoyer à sprout. Vous pouvez également choisir d’acheter de la farine d’orge germée pour la cuisson. La germination des céréales complètes permet de libérer leurs nutriments afin que l’organisme puisse absorber et utiliser les diverses vitamines et minéraux qu’elles contiennent.

En effet, toutes les céréales complètes contiennent certains antinutriments, comme l’acide phytique, qui se lient aux nutriments et les rendent très difficiles à absorber.

Le trempage et la germination des céréales peuvent contribuer à réduire considérablement le niveau des antinutriments, ce qui rend les céréales plus bénéfiques et plus faciles à digérer. Cela peut également réduire dans une certaine mesure la quantité de gluten présente.

De nombreuses études ont montré que lorsque les céréales sont trempées et germées, on observe généralement une amélioration de la digestibilité et de l’absorption des nutriments, ainsi qu’une augmentation des taux de vitamines, de minéraux, de protéines et d’antioxydants.

Pour faire germer vos propres grains, vous pouvez faire tremper des grains d’orge entiers et crus pendant huit à douze heures, puis les faire germer pendant environ trois jours.

Comment cuisiner

Avant de cuisiner l’orge cru, rincez soigneusement les grains à l’eau courante. Veillez à éliminer toute coque ou particule flottante, car elles peuvent être porteuses de bactéries.

Faites-le cuire dans un rapport d’une part d’orge pour trois parts d’eau bouillante ou de bouillon. Cela signifie que vous ajoutez 1/3 de tasse de grains pour 1 tasse de liquide lorsque vous faites bouillir les grains.

Portez les grains nettoyés et le liquide à ébullition, puis baissez le feu et laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce que l’orge soit tendre et cuite. La cuisson de l’orge perlé prend généralement environ une heure, tandis que celle de l’orge mondé prend environ une heure et demie.

Comment l’ajouter à votre régime alimentaire (plus des recettes)

Cette céréale ancienne est décrite comme ayant une saveur riche et noisetée et une texture dense et moelleuse. Si vous aimez le goût et la texture d’autres céréales anciennes et complètes comme le farro, le sarrasin ou les baies de blé, vous apprécierez probablement aussi cette céréale.

Elle est un excellent ajout aux aliments réconfortants comme les soupes et les ragoûts, car elle absorbe beaucoup de saveurs et ajoute un élément rassasiant et moelleux aux plats.

Vous pouvez ajouter davantage d’avantages nutritionnels à votre alimentation en utilisant la variété décortiquée partout où vous utiliseriez normalement d’autres céréales complètes, comme le quinoa, le riz ou le sarrasin. Vous pouvez l’utiliser dans les recettes suivantes :

  • Il constitue un ajout délicieux aux soupes et aux ragoûts. Essayez-le dans cette recette de soupe à l’orge au boeuf et aux légumes Crockpot Turkey Stew. La soupe à l’orge aux champignons est une autre utilisation populaire de cette céréale complète.
  • Pour le petit-déjeuner, essayez ce grain dans cette recette. Quinoa Porridge Recipe.
  • Comme plat d’accompagnement sain, vous pouvez l’utiliser à la place du riz. Essayez Barley with Tomatoes and Basil ou Barley Salad.
  • Pour faire du pain d’orge, vous aurez besoin d’ingrédients de base comme de la farine d’orge complète, des œufs, du lait ou de l’eau, de l’huile d’olive, de la levure, du miel et du sel. Essayez cette recette.

Dernières réflexions

  • L’orge (Hordeum Vulgare L.) est un membre de la famille des graminées et l’un des types de céréales complètes les plus populaires au monde. Elle est riche en fibres, manganèse, cuivre, magnésium, vitamines B, sélénium et plus encore.
  • À quoi sert l’orge ? Depuis des milliers d’années, cette céréale est utilisée pour fabriquer de la bière et d’autres boissons alcoolisées comme le vin d’orge, du malt (un édulcorant), du thé, de la farine, des pains bruns et des bouillies.
  • Des études montrent que les bienfaits de l’orge pour la santé comprennent l’aide à la réduction de l’hypercholestérolémie et de la tension artérielle, le soutien de la santé digestive, l’aide à la gestion du poids, le soutien de la glycémie et de la santé métabolique, et plus encore.
  • L’orge contient-elle du gluten ? Oui, comme le seigle et le blé, elle contient naturellement la protéine gluten. Cela signifie que pour les personnes souffrant d’une intolérance au gluten, les effets secondaires de l’orge peuvent inclure des indigestions, des réactions allergiques, des éruptions cutanées et plus encore. Si c’est votre cas, d’autres céréales sans gluten comme le quinoa, le sarrasin ou le riz brun sont de meilleures options.
Retour haut de page